URBANISME : Régularisation du vice de forme d’un arrêté de non-opposition

URBANISME : Régularisation du vice de forme d’un arrêté de non-opposition

Par un arrêt du 6 mai 2011, le Conseil d’Etat reconnaît à l’administration la possibilité de régulariser le vice de forme d’une décision explicite de non-opposition à déclaration préalable au moyen d’un arrêté modificatif.

Dans un considérant de principe, la Haute Juridiction énonce :

« Lorsqu’un arrêté de non-opposition aux travaux déclarés a été délivré sans que soit respecté les formes ou formalités, l’illégalité qui en résulte peut être régularisée par un arrêté modificatif dès lors que celui-ci assure le respect des règles de fond applicables au projet en cause, répond aux exigences de forme ou a été précédé de l’exécution régulière de la ou des formalités qui avaient été omises ».

Il semble que le Conseil d’Etat ait voulu appliquer aux décisions de non-opposition à déclaration préalable, la jurisprudence relative aux permis de construire.

Cependant, il semble que la régularisation des décisions de non-opposition à déclaration préalable soit réservée au seul vice de forme.

Conseil d’Etat 6 mai 2011 : n° 336919 : Ministère de l’Ecologie

Xavier HEYMANS

Avocat Bordeaux

L’avocat pour avancer dans un monde de droit